Voir l’article Hockey Hebdo

Après un saison galère, suite à une promotion en D1 un peu précipitée Clermont est un peu un spécialiste des montées sur tapis vert parfois à son corps défendant et cela ne lui réussi pas toujours. La cité arverne avait besoin de reprendre des couleurs et conforter par la même l’option qu’elle a choisi depuis deux saisons, celle de faire confiance à de jeunes espoirs (8 juniors régulièrement alignés, il n’y a que les réserves de Magnus pour faire mieux) en les épaulant avec quelques joueurs d’expérience.

A ce point de vue avec cette place sur le podium, le club est classé 3ème in fine. Cela est des plus réconfortants. Certes, vu leurs résistances face à Chambéry, les auvergnats peuvent avoir un peu de regrets mais ils leur manquaient encore un peu de profondeur pour tout à fait tenir le rythme jusqu’au terme des matchs. Nul doute que la leçon sera retenue. L’autre constatation que l’on peut faire c’est que ce fut une équipe très régulière avec guère de résultats surprises  surtout à domicile.

L’équipe a su généralement assurer le résultat lorsqu’elle était en quelque sorte dans la ‘’logique sportive’’ et par contre céder face à plus fort. Il apparaît qu’en fin de compte la différence n’était peut-être pas si grande et il va falloir savoir provoquer l’exploit à l’avenir pour prendre une autre dimension.

A souligner la confirmation du talent de l’international junior Téo Sarliève, ce qui lui vaut une belle promotion en Magnus dans le club de Gap. Tant pis pour Clermont et son entraîneur de père qui voit partir un de ses meilleurs joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *